Un championnat régional sans grandes surprises

Ce dimanche, à Grez-Doiceau,  se déroulaient les championnats régionaux seniors de judo. L’occasion pour les grands noms du judo francophone de se placer en favoris pour la finale nationale qui aura lieu à Herstal. Et pour le public de remarquer que la compétition féminine n’attire plus énormément de judokas…

Souvent habitués à se croiser lors des tournois officiels, un peu moins de 200 judokas francophones se sont retrouvés ce dimanche, à Grez-Doiceau, pour le championnat régional. Objectif ? Décrocher leur ticket pour les championnats nationaux qui se dérouleront à Herstal dans une quinzaine de jours. Avec au final, peu de surprises, quelques désillusions et beaucoup d’espoirs…

© JudoBelgium

1. Un tournoi féminin déserté

Ce n’est pas une nouveauté mais les compétitrices sont de moins en moins nombreuses à se déplacer en tournoi. La preuve une nouvelle fois ce dimanche lors du régional seniors francophones. A l’inverse d’une compétition masculine où près de 150 judokas se sont déplacés à Grez-Doiceau, le championnat féminin n’a pas attiré la grande foule. Pour être précis, seules 46 concurrentes ont tenté leur chance. Une participation tellement faible que moins de la moitié des judokas présentes (20) ont été recalées. Dommage.

2. Les favoris sans surprise

Excepté peut-être la victoire de Hanci Osman (Neko Anderlecht) face à Jeremie Bottieau (JC Grand Hornu) en -81 kg ou la troisième place de Sabra Sassi (Crossing Schaerbeek) en +78 kg, tous les favoris se sont imposés sans grande surprise lors de ce championnat régional d’un très bon niveau général. De Lola Mansour (JC Ganshoren) à Sandrine Billiet (Top Niveau Tournai) à Nicolas Plomb (RJC Mons) en passant par Jean-Yves Bottieau (JC Grand Hornu), les grands noms francophones n’ont pas raté leur rendez-vous grézien.


3. De bonnes chances de médailles

Déjà très présents l’année passée au championnat de Belgique, les judokas francophones devraient à nouveau jouer les premiers rôles à Herstal. En plus d’une petite dizaine de juniors emmenés par Toma Nikiforov (Crossing Schaerbeek) notamment, les espoirs de médailles francophones reposeront également sur les épaules de « vieux de la vieille » comme Frédéric Scohier (IGW). Avec pour objectif de faire mieux que les 18 médailles (sur 56 possibles) de 2011.

©
JudoBelgium

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s