Frédéric Scohier, l’exception du National

Médaillé aux championnats de Belgique, Frédéric Scohier montre (encore) la voie à suivre.

Qualifié pour les championnats de Belgique à 38 ans, Frédéric Scohier (-100 kg) fait office d’exception dans le monde du judo. Alors que la plupart des médaillés du dernier National sont le plus souvent âgés d’une petite vingtaine d’années, le sociétaire de l’Inter Gembloux Wavre est parvenu à décrocher une médaille de bronze amplement méritée.

C’est la dixième médaille aux championnats de Belgique de Frédéric Scohier. © JudoBelgium

Une médaille aux championnats de Belgique, c’est toujours spécial, non ?

Oui… Cela a beau être ma dixième médaille dans un National, ça me procure toujours autant de plaisir. C’est la preuve que l’entraînement porte ses fruits, que les sacrifices que je fais durant la semaine ne sont pas inutiles. Et puis, une médaille nationale à mon âge, c’est toujours magnifique.

Une médaille à 38 ans, c’est assez rare en plus…

Surtout qu’avec tous les jeunes qui montent, tous ces espoirs qui poussent, le podium était loin d’être gagné d’avance. Rien que dans ma catégorie, on pouvait retrouver Toma Nikiforov, vice-champion d’Europe juniors, et Nathan Gielis, champion de Belgique en titre chez les moins de 90 kilos. Ça donne une petite idée des efforts qu’il a fallu fournir pour décrocher une médaille.

C’était pourtant mal embarqué après une défaite lors de votre premier combat.

C’est clair. J’ai sûrement pêché par orgueil lors de mon entrée en matière. Heureusement pour moi, j’ai pu me reprendre avant les repêchages. Et ça, je le dois notamment à mon fils.

C’est lui qui vous a reboosté ?

Il a été mon moteur durant toute la journée. L’année passée, à Renaix, je lui avais déjà dédié ma médaille. Cette fois-ci, ce qui est encore mieux, c’est qu’il a participé à mon podium : il m’a aidé à m’échauffer avant les combats et m’a stimulé entre chaque rencontre.

Vous vous voyez encore faire une médaille aux prochains championnats de Belgique ?

Pourquoi pas? Tant que je serai capable de m’entraîner correctement, je participerai au National avec l’envie d’y décrocher une médaille.

Et pourquoi ne pas envisager de prendre part aux Masters internationaux (vétérans) ?

J’y ai déjà participé une fois en Belgique quand j’avais une petite trentaine d’année. J’avais remporté facilement le tournoi et je n’y avais pas vraiment trouvé de plaisir tellement le niveau peut être faible. Sans doute que je me lancerai à fond dans ces compétitions pour judokas plus âgés dans les années à venir mais pour l’instant, je me contente des championnats seniors.

© JudoBelgium

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s